27 février 2024

Vélo électrique : vous voulez passez à l’électrique ?

Sommaire:

Vous avez l’habitude de parcourir de longues distances à vélo ? Vous comptez vous mettre au deux roues mais vous n’avez pas l’habitude d’effectuer beaucoup d’effort ? Pourquoi ne pas opter pour le vélo électrique ? Un moyen de transport qui peut vous faciliter la vie.

1. Le vélo électrique.

Véritablement pratique, ce dernier est de plus en plus convoité car les avantages qu’il offre aux cyclistes sont nombreux :

  • Il les aide à parcourir jusqu’à 80 km grâce à des batteries de puissance variable
  • Il s’adapte à différents usages grâce à ses fonctionnalités, idéal pour les personnes qui ne désirent pas renoncer au plaisir du pédalage

Parfait pour aller faire votre shopping, les courses, ou aller au boulot comme pour les longues traversées ou randonnées, le vélo électrique est définitivement ce qu’il vous faut.

Les vélos électriques combinent des éléments des bicyclettes traditionnelles et des scooters. Il s’agit d’un vélo ancien équipé d’un moteur et d’autres améliorations destinées à faciliter la pratique du vélo. Bien que l’esthétique des vélos à assistance électrique (VAE) tels que les VTT, les vélos de ville et les vélos de route puisse varier considérablement, la motorisation est ce qui les différencie de leurs homologues classiques. Les vélos électriques peuvent avoir le moteur dans le cadre ou dans les roues.

Tous les moteurs ont la même fonction. Ils développent et soutiennent l’infrastructure pour les vélos électriques. La conception mécanique, le principe de fonctionnement, la puissance et la gestion des paramètres par l’électronique les distinguent les uns des autres.

Ce n’est pas parce qu’il y a un moteur que c’est une moto, mais ce n’est clairement pas la même chose qu’un vélo. En fin de compte, il s’agit d’un vélo doté d’un moteur qui aide le cycliste en facilitant le pédalage et en permettant de faire de plus longues promenades.

2. Quels sont les composants des vélos électriques ?

Comme un vélo traditionnel, un vélo électrique comporte deux roues, un cadre, un guidon, des pédales, une batterie, un moteur, un Capteur activé par la pédale, Un système de jeu avec une manette.

Contrairement aux vélos traditionnels, les composants d’un VAE peuvent être situés n’importe où, en fonction du fabricant, du type de vélo et du modèle spécifique. Par exemple, le vélo de ville « Intemporel Confort » de Solex a un moteur sur la roue arrière et une batterie intégrée dans le porte-bagages arrière, tandis que le VTT électrique « HardSeven 6 » de Haibike a un moteur central et une batterie intégrée dans le cadre.

 3. Le fonctionnement d’un VAE.

L’assistance électrique du VAE vient simplement accompagner la force de pédalage du cycliste afin de le soutenir de manière forte ou non selon les besoins de celui-ci, donc quand on parle d’un vélo électrique, on peut aussi parler d’un cycle  » hybride « .

Lorsque le cycliste active son vélo électrique (à l’aide d’une clé ou d’un interrupteur, selon le type), la console s’allume mais le moteur ne commence pas encore à tourner. Le contrôleur, dont le rôle est de délivrer des signaux électriques, réagit au signal du capteur de pédalage en ouvrant les vannes reliant la batterie servant de source d’énergie et le moteur. Le capteur de pédalage est souvent situé au niveau du pédalier.

Le cycliste règle le niveau d’appui à l’aide d’une console montée sur le guidon et la force avec laquelle il pédale. Le capteur de pédalage envoie des données au contrôleur, qui les analyse pour déterminer si le cycliste souhaite une aide plus douce, plus organique, ou un soutien plus fort, plus débridé, plus cruel.

Si vous avez besoin de faire avancer votre vélo électrique sur une voie piétonne ou de monter une rampe au rythme d’un piéton sans pédaler, il vous suffit d’appuyer sur un bouton dédié.

4. Choisir un vélo électrique

Avant de prendre une décision définitive, réfléchissez à la manière dont vous comptez utiliser votre vélo électrique et à l’endroit où vous comptez le faire.

Une fois que vous avez choisi le type d’activité que vous souhaitez pratiquer, vous devez réduire vos options en fonction de facteurs tels que la distance de l’itinéraire, le dénivelé, le terrain, la morphologie, le niveau du cycliste et l’utilisation prévue (une promenade de loisir, par exemple).

Vous ou le vendeur pouvez utiliser ces informations pour prendre des décisions concernant le groupe motopropulseur du véhicule, l’autonomie de la batterie, les capacités de conduite autonome, le système de freinage, la boîte de vitesses, la suspension et la taille des pneus.

N’hésitez pas à consulter le site : http://www.mobilitedouce.fr/velo-electrique/ si vous voulez encore plus de conseils.